Explaining the Map: Sources & Numbers / Quelques sources et chiffres pour comprendre les cartes

Explaining the Map: Sources & Numbers

(Le message en français suit)

As the Ottawa Public Library consultation on site selection approaches for the proposed new Central Library, it is a good time to review the present and future demographics of the area in which the library could potentially be located.

Library staff has identified three main users for the new central library: local residents, Ottawa residents and visitors. An understanding of where these groups are located and how they intersect will be a crucial component of site selection. Using publicly available data, we’ve mapped the distribution of residents, employees and tourist attractions that exist today and plotted the likely figures for 2036.  

Local Residents

From the latest census (2011), we can assume the present residential population of surrounding areas as defined by census tract boundaries. To more accurately represent the differences in area, populations are shown as residential densities (number of people per hectare). Centretown is the densest area, with over 21,500 people living in the 210 hectare neighbourhood (102 people per hectare). LeBreton Flats today, which comprises 84 hectares, houses 373 people (4 people per hectare).

Future population projections were based on available plans. For example, the Centretown Community Design Plan (2013) forecasts an additional 10,000 residents, while the University of Ottawa Campus Master Plan (2015) intends to accommodate over 3,500 beds on university lands west of King Edward Avenue over the next 20 years. The projections for LeBreton Flats consider an expected 7,000 residents at the build of LeBreton flats and an additional 1,750 Ontario residents at Zibi. Additionally, a number of developments are being proposed south of Albert St, near City Centre. For the Byward Market and downtown core, where projections were not defined in available plans, recent growth rates were extrapolated. Most residential growth in the defined area is expected to occur in Centretown and LeBreton Flats, which will reach densities of 150 people per hectare and 109 people per hectare respectively by 2036.

Employees 

The City of Ottawa’s Planning and Growth Management Department regularly reviews employment information for the central area, which extends from the National Art Gallery to Nepean Street and from King Edward Avenue as far west as LeBreton Flats. The City’s Downtown Moves Study (2013) indicates there were 98,000 employees working in the City’s central business district as of 2011. The plan also included a useful breakdown employment distribution by block, which was simplified into bubbles for the purposes of this graphic. Unsurprisingly, most employees are concentrated in the downtown core just south of Parliament Hill. Although not shown on this graphic, Centretown also includes scattered offices and commercial services, which collectively employ more than 17,000 people according to the Centretown Community Design Plan.

Planning staff forecasts an additional 5 million square feet of office commercial space in downtown Ottawa by 2031, which we roughly equated to 20,000 workers based on today’s ratio of office space to employees. We can also expect an additional 12,000 workers at LeBreton Flats based on the preferred development concept proposed by Rendez Vous LeBreton.

Visitors

Downtown Ottawa sites attract thousands of visitors each year, with the largest hub at the axis of the Rideau Canal and Wellington Street. Interestingly, the Rideau Centre, according to its website, sees the most activity, with over 20 million people passing through its doors in 2014. The Byward Market reports the second highest visitation with 6.3 million visitors in 2014. The preferred bidder for the redevelopment of LeBreton Flats, RendezVous LeBreton, anticipates the site will attract 5 million visitors annually.

Information on other sites illustrated on the graphic represent a combination of 2014 attraction attendance and festival attendance, as reported by the Ottawa Business Journal’s 2015 Book of Lists. While visitation to individual attractions tends to vary from year to year, we assumed a modest one per cent growth in visitation each year until 2036 to calculate annual visitation to each attraction in the future.

Conclusion

These maps illustrate that potential sites will range considerably in terms of their proximity, and thereby ease of access for Ottawa residents who work in the core, local residents and visitors.  It will be important for this kind of demographic analysis to be factored into the site selection criteria.  


Downtown Demographics year 2016

Downtown Demographics year 2036


Quelques sources et chiffres pour comprendre les cartes 

À l’approche de la consultation menée par la Bibliothèque publique d’Ottawa sur le choix d’un emplacement pour la nouvelle Bibliothèque centrale, le moment est bien choisi pour examiner les données démographiques actuelles et projetées des emplacements potentiels.

Le personnel de la bibliothèque a relevé trois groupes d’usagers principaux de la nouvelle Bibliothèque centrale : les résidents locaux, les autres résidents d’Ottawa et les visiteurs. Bien comprendre où ces groupes sont établis et comment ils se recoupent est crucial dans la détermination d’un emplacement adéquat. En utilisant des données publiques, nous avons créé une carte illustrant la distribution actuelle des résidents, des employés et des attractions touristiques et projeté son évolution jusqu’en 2036.

Résidents locaux 

En utilisant les données du dernier recensement (2011), il est possible d’estimer la population actuelle des zones environnantes, selon les limites des secteurs de recensement. Afin de montrer plus efficacement les différences entre les secteurs, les populations sont représentées selon leur densité résidentielle (le nombre de personnes par hectare). Le centre-ville est le secteur le plus densément peuplé, comptant plus de 21 500 résidents répartis sur les 210 hectares du quartier (102 personnes par hectare). Actuellement, le quartier des plaines LeBreton, qui s’étend sur 84 hectares, compte 373 résidents (4 personnes par hectare).

Les projections démographiques sont basées sur les plans disponibles. Par exemple, le Plan de conception communautaire du Centre-ville (2013) prévoit 10 000 résidents supplémentaires pour ce quartier, alors que le plan directeur du campus de l’Université d’Ottawa (2015) indique, dans les 20 prochaines années, 3 500 lits pourraient s’ajouter sur les terrains de l’université à l’ouest de l’avenue King Edward. On prévoit aussi 7 000 résidents pour le nouveau projet d’aménagement des plaines LeBreton, et 1 750 résidents de plus dans le cadre du projet Zibi. Plusieurs projets d’aménagement sont aussi sur la table pour le secteur au sud de la rue Albert, près du centre-ville. Quant aux environs du marché By et du noyau du centre-ville, secteurs pour lesquels les plans disponibles ne fournissent pas de projections, des extrapolations ont été faites à partir des taux de croissance récents. Parmi tous les secteurs ciblés, on anticipe le plus gros de la croissance résidentielle au centre-ville et dans les plaines LeBreton, qui atteindront des densités de 150 personnes par hectare et de 109 personnes par hectare respectivement d’ici 2036.

Employés 

Le Service de l’urbanisme et de la gestion de la croissance de la Ville d’Ottawa revoit régulièrement les renseignements sur l’emploi dans la zone centrale, qui s’étend du Musée des beaux-arts à la rue Nepean, et de l’avenue King Edward jusqu’aux plaines LeBreton à l’ouest. L’étude municipale Le centre-ville en action (2013) indique qu’en 2011, 98 000 employés travaillaient dans le quartier central des affaires de la Ville. L’étude comportait aussi une pratique distribution des employés par pâté de maisons, qui a été simplifiée en bulles pour les besoins de cette carte. Sans surprise, la majorité des employés est concentrée au cœur du centre-ville, juste au sud de la colline du Parlement. Bien que ces données n’apparaissent pas sur la carte, le centre-ville compte aussi des bureaux et des services commerciaux dispersés, qui emploient collectivement plus de 17 000 personnes, selon le Plan de conception communautaire du Centre-ville.

Le Service d’urbanisme prévoit l’ajout de plus de 450 000 mètres carrés (5 millions de pieds carrés) d’espaces commerciaux au centre-ville d’Ottawa d’ici 2031, ce qui correspond environ à 20 000 travailleurs si l’on se fie au ratio actuel locaux à bureaux/employés. D’après le concept d’aménagement le plus populaire, soumis par le groupe RendezVous LeBreton, 12 000 travailleurs supplémentaires sont aussi à prévoir dans le quartier des plains LeBreton.

Visiteurs 

Concentrées principalement à l’intersection du canal Rideau et de la rue Wellington, les attractions du centre-ville d’Ottawa attirent chaque année des milliers de visiteurs. Selon son site Web, le Centre Rideau a connu une année record en 2014, avec un achalandage de plus de 20 millions de personnes. Pour la même année, c’est le marché By qui occupe la deuxième place, avec 6,3 millions de visiteurs. RendezVous LeBreton, le soumissionnaire choisi pour le réaménagement des plaines LeBreton, prévoit quant à lui que son projet amènera 5 millions de visiteurs annuellement.

Les données chiffrées de la carte sont en fait l’achalandage combiné des attractions et des festivals en 2014, tirées du Book of Lists 2015 du Ottawa Business Journal. Bien que l’achalandage de chaque attraction fluctue d’une année à l’autre, nous avons basé nos prévisions sur une hausse modeste du nombre de visites de un pour cent par année jusqu’en 2036.

Conclusion 

Ces cartes illustrent bien que les emplacements potentiels de la Bibliothèque centrale varieront énormément en ce qui a trait à la proximité, et donc à l’accessibilité, pour les résidents d’Ottawa qui travaillent au centre-ville, les résidents locaux et les visiteurs. Pourvu que le nouvel emplacement soit près de l’une des quatre stations de train léger du centre-ville, l’accès sera facilité pour tous les usagers. Il sera important de tenir compte des données de ce type d’analyse démographique dans la sélection de l’emplacement.

Leave a Comment
Laissez un commentaire

Add new comment

Comments

Library Location

The map makes it clear that the proposed site for the main library is not located in a high population/employee density area. It seems a better location must be found.