De l'action au premier nouveau conseil municipal d'Ottawa (Radio-Canada)

Les conseillers d'Ottawa, élus aux élections du 27 novembre, ont lancé les débats, mercredi, lors de leur toute première réunion du conseil municipal.

Ils ont d'abord pris connaissance du rapport sur la gouvernance, de presque 300 pages, qui trace les règles de fonctionnement des quatre prochaines années.

Une recommandation propose notamment de réduire le nombre de rencontres officielles de trois comités permanents, soit les comités des transports, des services communautaires et de protection ainsi que de l'environnement.

Le rapport suggère de couper les réunions de presque la moitié, soit de passer d'une quinzaine actuellement à seulement huit.

Cette proposition a stimulé les discussions. Certains élus craignent la perte d'accessibilité du public aux réunions du conseil et au processus des comités.

Ils s'inquiètent ainsi que les résidents aient moins de droit de parole, par exemple pour des changements de zonage ou des ajouts au budget de la Ville.

Des dépenses limitées

Par ailleurs, les conseillers ont échangé au sujet des allocations budgétaires. Le maire Jim Watson a promis durant sa campagne que la hausse des budgets serait limitée à 2 % par année.

Plusieurs ont demandé s'il pouvait y avoir une certaine flexibilité, afin que des dossiers obtiennent davantage de financement.

Au final, les élus ont donné leur appui au plafond de 2 %. Toutefois, si le budget est augmenté dans un secteur, il faudra effectuer des compressions ailleurs.

Enfin, plusieurs nouveaux conseillers ont défendu leurs dossiers et présenté des motions, dont Tobi Nussbaum (Rideau-Rockcliffe), Catherine McKenney (Somerset) et Jeff Leiper (Kitchissippi).

Par exemple, le rapport sur la gouvernance proposait d'augmenter le seuil à partir duquel un conseiller municipal doit déclarer un cadeau, pour le faire passer de 30 $ à 150 $. Le conseiller Nussbaum a fait réduire ce plafond à 100 $.

Source: Radio-Canada